Sensibiliser sur « l’entraînement invisible » et en être tenu informé

Sensibiliser sur « l’entraînement invisible » et en être tenu informé
L’entraînement dit « invisible » occupe une place importante dans la performance du joueur, quel que soit son niveau de pratique. Pelé, le joueur au plus de 1 283 buts en 1 367 matchs, y a toujours accordé une grande importance et explique son succès par ce « respect ». Une alimentation adaptée, un sommeil de qualité (avec des moments de coucher et de lever régulier), une bonne hygiène de vie (pas de consommation d’alcool et de cigarette) et une focalisation individuelle sur la performance sont les gages d’une bonne récupération et de bonnes performances. Les éducateurs et encadrants doivent faire passer un message sur l’importance de cet entraînement invisible en sensibilisant les joueurs. Dans le même contexte, ils doivent connaître chaque modification majeure du mode de vie ou toute activité extérieure pouvant modifier les performances du joueur à l’entraînement ou en match. Par exemple, la naissance d’un enfant, un sommeil de mauvaise qualité (le joueur dort mal) ou un manque de sommeil (sortie) affectent la performance du joueur ou son état psychologique et par conséquent, l’adaptation du préparateur physique sera omniprésente pour être sûr que le joueur ne se blesse et qu’il soit performant. Toutefois, les attitudes non professionnelles ne peuvent pas être cautionnées et le discours du préparateur devra aller dans le sens d’une conscientisation du devoir professionnel.

Effectuez une recherche

Panier